Articles et Guides

Comment améliorer son référencement naturel gratuitement (Guide 2021)

Mis à jour le 7 novembre 2021 - 28 minutes de lecture
guide seo cover

Le SEO (acronyme pour Search Engine Optimisation) est un très bon canal pour faire croître son activité en ligne. Et contrairement à ce qu’on peut croire, il est possible d’obtenir une belle croissance par le référencement naturel à moindre coût (voir pour 0€). C’est la mission qu’on se donne aujourd’hui !

En France Google s’accapare l’intégralité ou presque des parts de marché sur les moteurs de recherche. J’aurais donc pu appeler ce guide “comment référencer son site gratuitement sur google”. Chaque jour, des millions de français utilisent google pour rechercher informations et services.  Ensemble nous allons travailler votre site afin que les internautes tombent plus souvent sur votre site que sur celui de vos concurrents.

Dans ce tutoriel SEO nous allons voir pas à pas comment faire pour optimiser votre SEO sans moyen financier. Attention cependant, il faut prendre en compte qu’une stratégie SEO ne portera ses fruits que si vous êtes prêts à vous investir sur du moyen terme. C’est-à-dire sur une période de plusieurs mois voir un an si votre site débute à peine. Enfin, je pars du principe que vos connaissance sont très faibles dans le domaine du référencement naturel, je prend donc le temps d’expliquer chaque concept avant de donner mes astuces.

C’est bon ? Alors retroussez vos manches, c’est parti !

Les trois piliers du référencement naturel

L’objectif de ce guide n’est pas de ré-expliquer le fonctionnement des moteurs de recherche ou les bases du référencement naturel. Il faut cependant rappeler que le SEO repose sur trois piliers qui vont structurer notre approche.

Pilier 1 : La qualité de votre contenu 

Votre contenu est-il perçu comme pertinent par rapport à votre thématique. Vos articles sont-ils bien rédigés ? Est-ce qu’ils ont bien un caractère unique, etc. Le moteur de recherche va parcourir chacune de vos pages et se poser un ensemble de questions de ce type pour juger de la pertinence et de la qualité de votre contenu.

Pilier 2 : La qualité technique de votre site

Google fait la guerre au webmaster avec un seul objectif : s’assurer que les sites qu’il référence seront rapides et adaptés aux supports mobiles. En effet, qu’adviendrait-il si demain tous les internautes devaient attendre 1 minute avant d’afficher le moindre site ouvert via Google ?

Pilier 3 : La popularité de votre site

Tout aussi avancé qu’il est, le Robot de Google ne peut pas, simplement en parcourant vos pages, être certain à 100% que votre site est une référence. Il va donc s’appuyer sur des signaux extérieurs. C’est à dire que plus un nombre important de sites faisant autorité vous mentionne plus votre site sera vue comme une référence.

Pour améliorer le référencement naturel de votre site nous allons donc travailler sur chacun de ces trois facteurs.

 

Préambule : Les outils essentiels (et gratuits) sont-ils installés sur votre site ?

Pour travailler il nous faut des outils. Bonne nouvelle Google nous fournit un nombre très important d’outils gratuitement pour améliorer notre site. Je vous invite à commencer par les installer avant d’aller plus loin.

En priorité si ce n’est pas déjà fait, je vous recommande d’installer la Google Search Console (anciennement Google Webmaster Tool). C’est un outil essentiel pour mesurer l’efficacité de votre site sur Google ainsi que le faire référencer.

👉 À lire : Comment installer et utiliser la google search console

 

La deuxième étape sera d’installer un outil d’analytique. En effet pour améliorer votre référencement il sera aussi important d’analyser certaines statistiques comme le taux de rebond ou encore les pages qui ne sont jamais visitées.

Je vous recommande Google Analytics pour sa puissance et sa simplicité d’utilisation (et c’est gratuit). Il existe des alternatives comme Piwik ou Statcounter pour ceux d’entre-vous inquiets sur le respect de la vie privée. 

👉 À lire : Comment installer et utiliser google Analytics pour mesurer mon référencement naturel

Etape 1 : Réalisons un audit SEO de votre site

La première étape est de s’assurer que votre site est suffisamment optimisé pour que Google le référence. Pour utiliser une image, dites-vous que si vous ne respectez pas cette étape, c’est comme si vous versez de l’eau dans un seau percé (l’eau représentant vos efforts et le sceau votre site.)

seo illustration site seau percé
Voilà ce que va donner votre site sans une bonne optimisation SEO.

Comment faire un audit SEO technique de votre site ?

On le disait en introduction, vous aurez deux éléments cruciaux à gérer:

  1. La vitesse de chargement de votre site
  2. L’accessibilité sur mobile.

Pour changer, nous allons utiliser deux outils fournis par Google.

Mesurer la vitesse de chargement de mon site

Pour mesurer si la vitesse de votre site est satisfaisante nous allons utiliser pagespeed insight.

Cet outil vous donne un score sur 100 ainsi que des recommandations pour améliorer la vitesse. Rendez vous à cette adresse pour faire le test : https://developers.google.com/speed/pagespeed/insights/

screenshot utilisation google page speed insight

 

Par défaut Google PageSpeed Insights vous donnera le score sur mobile mais vous pouvez aussi afficher le score sur Desktop en cliquant sur Ordinateur :

SEO optimisation exemple page speed

De premier abord cette page peut faire peur mais rassurez-vous c’est relativement simple.  De plus l’objectif n’est pas absolument d’obtenir un score de 100.

Si vous dépassez les 50 sur Ordinateur et Mobile ne vous focalisez pas trop sur votre score de vitesse et passez à la suite. De nombreux spécialistes SEO voudraient vous le faire croire mais encore en 2021 la vitesse de chargement n’est pas un élément crucial pour bien référencer votre site. La recherche de perfection sur le chargement ravira vos utilisateurs mais vous ne sentirez pas une amélioration nette par rapport aux efforts fournis pour attendre un score supérieur à 90.

Attention cependant, ne vous contentez pas de tester votre homepage ! En effet si vous avez un blog, vos pages d’articles ne vont surement pas charger les mêmes éléments que votre page principale.  Même chose pour un site de e-commerce, vos pages produits ne sont pas du tout similaires à votre homepage. Vous devez dresser une liste des différents types de pages que vous avez sur votre site et les tester individuellement.

Faites le test de vitesse pour l’intégralité de vos templates (les types de pages). Si vous êtes en dessous de 50 alors il nous faut nous intéresser à ce que nous raconte google page speed insight.

Les trois indicateurs principaux utilisés par Google pour mesurer l’expérience proposée par votre site aux internautes sont le FCP, FID et LCP. Heu… à vos souhaits !

Je vous traduis cela: 

  1. Largest Contenful Paint (LCP) : Mesure la performance du chargement de votre page. Pour Google le chargement d’une page doit intervenir en moins de 2,5 secondes.
  2. First Input Delay (FID) : Mesure l’intéractivité de votre page. Est-ce que l’utilisateur sera frustré en essayant d’intéragir avec votre site ? (par exemple s’il souhaite faire un clic dès que la page est visible) D’après Google votre FID doit être inférieur à 100 milliseconds.
  3. Cumulatif Layout Shift (CLS) : Mesure la cohérence de votre site. Ainsi si durant le chargement un bouton change de place ou disparaît, Google vous pénalise pour l’expérience que vous proposez aux utilisateurs.

 

Pour résumer Google mesure si :

  1. Votre site charge suffisamment vite (LCP)
  2. Votre site répond rapidement si l’utilisateur clique quelque part (FID)
  3. Votre site reste stable et aucun élément ne change durant le chargement (CLS)

Si votre site possède un très mauvais score (par exemple 20/100) google vous proposera une liste d’opportunités pour améliorer votre score de référencement.

En règle générale les deux premiers leviers d’action se situent sur vos images et/ou votre serveur.

Pour vos images je vous invite à :

  • Optimiser toutes vos images afin qu’elles soient dans les bonnes dimensions. Pas besoin de charger une image de 2000px de large si votre site n’en fait que 1200px maximum ! Vous pouvez utiliser un logiciel gratuit comme PhotoPea pour les mettre à la bonne taille.
  • Optimiser toutes vos images afin qu’elles chargent le plus vite possible. Pour cela il suffit de les compresser en ligne avec des services comme Optimizilla

 

Si vous utilisez un CMS spécifique n’hésitez pas à vous référer à nos guides sur mesure pour optimiser facilement et rapidement les aspects liés au SEO :

👉 5 conseils pour améliorer votre référencement naturel sur prestashop

👉 5 conseils pour améliorer votre référencement naturel sur WordPress

👉 5 conseils pour améliorer votre référencement naturel sur shopify

Mesurer la compatibilité mobile de mon site

En 2018 Google a mis en place l’indexation mobile first. Qu’est ce que ça signifie ? Que Google visite et évalue votre site sur sa version mobile. En effet avec plus de 50% des internautes aujourd’hui sur mobile, il est logique que Google privilégie cette approche. Pour voir si votre site est visité par l’agent mobile de google vous pouvez d’ailleurs utiliser la google search console :

google search console mobile first indexing
Comme on peut le voir ici en inspectant la home page. C’est un agent smartphone qui a crawlé le site pour la dernière fois.

Pour observer si Google détecte des erreurs sur votre version mobiles vous pouvez utiliser la google search console avec la section ergonomie mobile. Vous pouvez aussi utiliser le test d’optimisation mobile disponible à cette adresse. A l’image de l’outil google page speed il vous permettra d’obtenir un rendu de votre version mobile ainsi que des recommandations pour rendre votre site mobile friendly aux yeux de Google.

Avec ces quelques étapes vous aurez normalement respecté les basiques qui suffisent dans beaucoup de cas sur des sites simples. Il existe beaucoup d’autres éléments à vérifier comme la profondeur de votre site, les contenus dupliqués, etc. Si vous souhaitez aller plus loin n’hésitez pas à télécharger notre grille d’audit SEO gratuite ci-dessous (c’est celle qu’on utilise au quotidien!).

👉 Grille Audit SEO : Faite un Audit de votre site sur 21 critères et calculé son score d’optimisation sur 100.

Etape 2 : Améliorer le contenu de son site

Maintenant que votre site est prêt, c’est l’heure d’en améliorer le contenu. Gardons en tête que Google, aussi intelligent qu’est l’algorithme, n’est rien de plus qu’un robot. Notre objectif est donc d’aider au maximum ce robot à comprendre la thématique de votre site. On va aussi chercher à comprendre comment il interprète les textes de qualité sur votre thématiques et modifier nos contenus en ce sens.

Un conseil cependant, n’oubliez jamais vos utilisateurs finaux. Google n’est pas le seul canal d’acquisition et écrire un site juste pour les moteurs de recherche se finit souvent par un site qui n’a plus beaucoup de sens. Tout est question d’équilibre.

illustration seo funambule
Félicitations vous faites du SEO !

 

Supprimer les pages de faible qualité

On a tendance à croire que plus son site a de pages et mieux c’est C’est complètement faux ! Plus votre site a des pages de qualité et plus sa qualité perçue sera importante. 

Pour rester simple et synthétique, les pages de faibles qualités sur votre site diluent la puissance que pourraient avoir les pages que vous voulez pousser et qui sont les plus pertinentes.

Deux types de pages sont à modifier au plus vite :

  1. Les pages zombies. Ce sont les pages qui ne sont jamais visitées par des utilisateurs. Elles n’ont donc souvent pas lieu d’être. Ne laissez pas ces pages exister si elles ne sont jamais visitées et que vous estimez vous même qu’elle n’apporte pas beaucoup de plus value. Pour les trouver, utilisez Google Analytics. Prenez une décision pour chacune de les supprimer ou non.
  2. Les pages de contenu faible. Toutes vos pages avec moins de 300 mots doivent être retravaillées ou supprimées. Google pénalise aujourd’hui les pages avec trop peu de contenu.

👉A lire : Notre test sur l’impact des pages Zombies 

 

Optimisation des contenus

Les mots clés, la base de votre stratégie de contenu

Vous savez désormais quels sont les pages de contenu que vous souhaitez conserver. Encore faut-il que ces pages soient bien optimisées. Mais optimisé par rapport à quoi ? Telle est la question !

Respecter les guidelines de Google en soit ne suffit pas. Je vois beaucoup de webmaster et entrepreneurs se lancer dans le SEO pour « obtenir du trafic ». Mais faire du trafic pour faire monter les vues dans Google Analytics ne sert à rien. Vous voulez du trafic qualifié. Du trafic qui peut se transformer en valeur pour votre activité. (Sauf si vous êtes dans le média) Quoiqu’il arrive le mieux est de viser une requête précise avec vos pages. Vous n’êtes pas obligé à l’origine de choisir vos sujets selon des mots clés, mais c’est idéal si vous êtes en mesure de les optimiser pour une requête précise.

Si vous avez déjà un site qui tourne avec un peu de trafic SEO alors je vous recommande nettement cette lecture :

👉 Les opportunités sémantique : Le trésor SEO caché de votre site.

Sinon pour choisir un mot clé pour votre article je vous recommande cette lecture :

👉 Comment trouver les mots clés les plus pertinent pour mes contenus

La check-list d’optimisation de contenus

Maintenant que vous avez un mot clé en tête, voici ma check list des éléments à vérifier pour chaque page :

  1. Le titre de la page et la méta description sont-il bien renseignés.
  2. Le titre, l’url de votre page et le H1 de votre page sont-ils bien différents ?
  3. Votre contenu est-il bien structuré avec des intertitres Hn (Attention on a tendance à penser que c’est très important en SEO mais en réalité Google comprend bien les articles même sans cela)
  4. Mes contenus font-ils bien au moins 1000 mots (idéalement mais encore une fois penser d’abord à l’utilisateur)
  5. Mon score sur 1.fr est-il supérieur à 80% ?
  6. Mes images sont-elles optimisées et ai-je bien renseigné les balises alt ?
  7. Ai-je utilisé des contenus originaux autant que possible (tableaux, liste, vidéos, etc.)

Pour aller plus loin sur ce suje précis j’ai rédigé un guide détaillé qui vous expliquera comment optimiser vos contenus :

👉 Comment optimiser pour le SEO un contenu sur mon site

Etape 3 : Obtenir des liens gratuitement

On le disait en intro, Google ne peut pas utiliser que des signaux liés à votre site pour son classement. Il va donc aussi prendre en compte des signaux extérieurs et quoi de mieux pour cela que de regarder combien d’autres sites d’autorité vous mentionnent ?

Les liens (parfois appelés backlinks) sont très importants pour améliorer l’autorité perçue de votre site par Google. Je dirais que c’est le deuxième facteur après la qualité de votre contenu. On va donc s’intéresser à l’activité de netlinking.

Notre objectif ? Générer des liens entrants vers notre site de la façon la plus naturelle possible.

En effet, imaginons que mon site soit un site de location de voiture sur Paris. Est-ce naturel si du jour au lendemain, alors que je n’ai jamais eu une seule mention de mon site sur la toile, j’ai 15 articles par semaine qui me mentionnent avec des liens “Location Voiture paris” ? 

Bien vu, la réponse est non !

Pour éviter toute pénalité par Google on va donc rester le plus naturel et cohérent possible. On limite le nombre de liens par mois si le site est récent et on augmente progressivement en volume. Je vous recommande 1 à 2 liens maximum par mois si ce sont vos premiers pas. Comme pour une voiture, il faut passer toutes les vitesses avant de rouler à fond.

L’important c’est d’aller à la bonne vitesse.

Avant de vous donner mes astuces pour trouver des liens gratuitement, nous devons répondre à deux questions pour bien comprendre ce que nous allons faire :

  1. Comment est mesuré l’autorité / la popularité d’une page par Google
  2. De quoi est composé un lien

Jus SEO, Autorité et Popularité

Plus une page est populaire, plus elle fait autorité. Et plus votre site a d’autorité, plus il rank !

Prenons un exemple de la vision par Google de deux blogs sur l’auto, Site A et Site B. Ce schéma représente les sites qui ont des pages qui les mentionnent :

popularité schema exemple
A contenu égal, lequel de ces deux blogs sur l’auto aura la meileure autorité aux yeux de Google ? Site A ou B ?

Même si site B avait plus de liens entrants. La qualité des lien de site A lui confère une autorité très importante car Google reconnait les différents sites qui le mentionne comme des sites étant eux même des sources avec de l’autorité.

Ce qui détermine le niveau d’autorité d’une de vos pages est le jus SEO transmis par l’ensemble des pages qui la mentionne.

Le Jus SEO transmis par une page dépend de deux facteurs :

  1. L’autorité du domaine sur laquelle elle se trouve (une page sur lemonde aura plus de jus à distribuer qu’une page sur une page inconnu avec 2 visiteurs par mois)
  2. Le nombre de liens présents dans l’article qui mentionne votre page

Pour illustrer le point 2, imaginez que la page qui vous mentionne est une bouteille de vin rempli à ras bord de jus SEO (qui est l’autorité que la page peut distribuer).

Voilà ce que ça donne :

exemple juice seo
La bouteille de vin est la page qui mentionne votre site. Votre site est le verre de vin. Vous récupérer l’intégralité du jus SEO que peut distribuer la page source !

 

jus SEO exemple 2
La bouteille de vin est la page qui mentionne votre site. Votre site est l’un des verres de vin. Vous récupérer juste une partie du jus SEO. (Il faut bien que les autres invités boivent aussi :))

Plus une page fait de liens sortants et plus elle dilue le jus seo. Ainsi l’autorité que vous récupérez n’en est que plus faible.

Comment mesurer l’autorité d’une page

Vous l’aurez compris, pour améliorer le référencement de votre site, il vous faut trouver des sites d’autorité pour mentionner le votre. (Car sinon la bouteille de vin sera vide et ne versera rien dans votre verre.)

Ok, mais comment savoir si un site est d’autorité ou non ?

A l’époque, il était possible de récupérer le classement que donnait Google pour chaque page. Ce score de classement s’appelait le pagerank.

Des petits malins commencaient à réussir à comprendre l’algorithme de Google grâce à ses fameux pagerank communiqués publiquement. Google a donc mis fin à l’outil google bar qui permettait de le récupérer en temps réel.

Démunis le spécialistes SEO et webmasters ont cherché des solutions pour mesurer à nouveau ce score d’une autre façon.

Depuis de nombreux outils ont vu le jour afin de pallier cette disparition. Tous les outils du marché proposent des scores similaires :

En france nous utilisons beaucoup les indicateurs de TF et CF qui ont été popularisé par Majestic SEO.  Le TF signifie TrustFlow (c’est l’autorité du site) et CF (citation Flow) c’est un indicateur sur la quantité de sites référents. Il existe énormément de façon de valider l’autorité et la qualité d’un site.

Voici une méthodologie simple et gratuite que vous pouvez suivre en utilisant le site explorer gratuit de majestic SEO :

image majestic test autorité
En saisissant sur majestic une url vous verrez gratuitement son TF, son TF ainsi que le nombre de domaines référents.
  • Le site possède-il au moins un TF > 10 ?
  • Si oui le rapport TF / CF est-il inférieur à 2 ?
  • Si oui le domaine a-t-il 20 domaines référents ou plus ?

Si votre site est lui même déjà établi en SEO vous pouvez changer TF > 10 par TF > 20 et domaines référents de 20 à 50. Evidemment privilégiez au maximum un site qui est sur une thématique proche de la votre.

 

Sur l’anatomie d’un lien

Dernier élément de théorie avant de vous donner mes astuces. Il est important de bien comprendre de quoi un lien est composé. Cela vous permettra de bien déployer ma méthodologie par la suite.

Un lien est composé de plusieurs éléments qui ont tous leur importance dans le cadre de notre travail SEO. Prenons l’exemple du lien suivant : level up digital.

Ce backlink possède :

  1. Une ancre : C’est le texte qui s’affiche sur lequel l’internaute peut cliquer. Ici l’ancre est “level up digital.”
  2. Des attributs. On s’intéresse en particulier à l’attribut dofollow / nofollow. On en parle juste en dessous.
  3. Une page de destination (URL Cible).
lien attributs
Vous pouvez voir de quoi est en composé un lien en regardant le code source d’une page. Clic droit sur le lien puis « inspecter » sur Chrome.

Sur l’attribut dofollow : Ce paramètre dans le code de la page stipule à Google s’il doit suivre ou non ce lien lorsqu’il visite une page. Le fait de spécifier nofollow sera une demande explicite à Google de ne pas suivre le lien. Cela aura pour effet de ne pas distribuer de Jus SEO. On souhaite donc éviter de récupérer un lien entrant d’un site qui fait des liens en nofollow. Car sinon et bien.. pas de jus !

Par défaut un lien est en dofollow.

Vous remarquerez qu’aujourd’hui la plupart des zones de saisie ouvertes (commentaires de blog, profils, etc.) ou des sites d’autorité (comme wikipedia par exemple) ont leur liens avec un attribut nofollow. 

Sur l’ancre : Vous entendrez parfois parler d’ancre optimisée. Effectivement en SEO l’ancre à de l’importance. Si votre site de location de voiture à paris est toujours mentionné sur le web avec « location voiture paris », c’est un signal fort à Google quand à la recherche qu’évoque votre sites aux utilisateurs.

Dans cet exemple c’est une ancre optimisée car c’est une requête utilisateur. Une ancre du site « voir le site ici » ou « cliquez ici pour voir la source » est une ancre non optimisée. Dans l’intro, on mentionnait l’importance de donner une allure naturelle à notre activité de netlinking. L’utilisation des ancres en est un parfait exemple. Il n’est pas naturel de faire un lien « location voiture paris ». Imaginez votre façon de faire des liens. Généralement vous copiez le lien directement ou bien sur le nom d’une marque, etc. Mais assez rarement de la sorte ? C’est pour cela qu’on recommande de limiter au maximum ces ancres au risque de prendre une pénalité par Google.

Pour en savoir plus vous pouvez consulter notre guide :

👉 Suivre son activité de netlinking – modèle de reporting offert

 

Ma méthode pour trouver des liens de qualité

Il existe de nombreuses façon de récupérer des liens entrants vers son site. La plus simple est sans aucun doute d’acheter des articles sponsorisés. Mais aujourd’hui on veut trouver des liens gratuitement !

Il existe plusieurs façons de trouver des opportunités de liens. J’en ai testé de nombreuses notamment issues des conseils d’olivier andrieux. La plupart du temps les méthodologies qui consistent à partager des ressources, faire des infographies, etc. n’ont pas fonctionné. C’est la guerre du contenu aujourd’hui sur le web. Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas possible d’obtenir naturellement des mentions de part le web avec votre contenu mais le plus simple c’est tout de même de suivre la méthodologie que je vais vous proposer.

Trois éléments fonctionnent vraiment bien :

  1. Rejoindre des groupes d’échanges
  2. Décortiquer les liens de vos concurrents
  3. Oldschool mais toujours la plus efficace : la prospection manuelle

Rejoindre des groupes d’échanges

Il faut le savoir mais il existe de nombreux groupes sur le web où vous trouverez des opportunités. En effet le plus couteux aujourd’hui pour un webmaster, c’est de produire du contenu de qualité. Les spécialistes SEO procèdent ainsi souvent à ce qu’on nomme des opérations de remplissage. Ils vont offrir la possibilité pour d’autre webmaster de faire un lien vers leur site en échange de contenu.

groupe seo facebook
Si vous ne devez rejoindre qu’un seul groupe alors vous pourrez rejoindre SEO Backlink – FR Articles Invités qui est de loin le meilleur 🙂

Le meilleur endroit pour trouver ces opportunités est Facebook sans hésiter. Cliquez sur SEO dans la recherche de groupe et rejoignez tout les groupes que vous trouverez. Il ne vous reste plus qu’à regarder régulièrement et prendre contact lorsque la thématique colle avec celle de votre site. Il existe aussi un groupe privé actif sur Discord, un slack un peu mort, quelques groupes skype.

Deux autres incontournables en plus de facebook :

  1. Le forum Script-SEO
  2. La plateforme d’échange d’article DealerdeTemps

La plateforme dealer de temps est intéressante en particulier pour les webmaster qui ne peuvent pas réellement faire d’échange car ils n’ont qu’un seule site. Si vous n’avez qu’un site à pousser vous aurez du mal à faire de l’échange. En effet, il n’est pas recommandé de faire un échange d’un site A vers un site B et réciproquement. C’est peu naturel et ça envoie des signaux fort à Google d’entourloupe. Vous entendrez souvent parler de triangulaire.

En effet si 2 sites vous appartiennent il est d’un coup beaucoup plus simple de faire un échange d’articles invités qui auront l’air naturel :

échange seo triangulaire
Avec un échange triangulaire tout à l’air naturel de l’extérieur.

Par contre avec une plateforme comme dealerdetemps vu qu’on gagne des crédits pour les échanges on est d’un coup beaucoup plus serein ! Au global cette plateforme est pleine de qualité et son créateur est clairement une super personnalité SEO.

Décortiquer les liens de vos concurrents

Pourquoi se casser la tête à refaire un travail qui a déjà été fait ? La plupart du temps il existe un ou quelques sites concurrents ou sur des thématiques proches qui sont très actifs en SEO. Regarder leurs derniers liens entrants est une bonne opportunités pour trouver des aubaines.

 

gif veille référencement naturel
C’est parti pour un peu de veille concurrentielle.

Ce que je vous recommande c’est donc de commencer par faire une liste de tous les sites sur des thématiques prochent des la votre qui ressortent bien sur Google. Généralement un concurrent actif sur le seo est assez simple à détecter. Si le site possède un blog actif, de belles pages de contenus, des pages produits avec descriptifs de 800 mots, etc. ce sont généralement des indicateurs d’une stratégie de contenu.

Niveau détection de liens les meilleurs outils sur le marché sont clairement Majestic SEO et Ahref. Ma recommandation c’est de prendre l’offre d’essai de 7J à ahref pour 1€ par jour et de faire votre export des liens entrants de tous les sites que vous avez détecté. Vous les filtrez ensuite par autorité pour obtenir tous les sites intéressants. Vient ensuite le travail d’ouvrir ces sites un a un et des les contacter. C’est assez proche alors je saute à l’étape suivante directement.

Prospection Oldschool

Définitivement la méthodologie qui fonctionne le mieux est de contacter les webmaster un à un.

Pour cela effectuez des recherches que pourraient saisir vos actuels et futurs prospects. Privilégiez tous les sites de contenus (blog, forum, etc.) dans votre sélection. J’en profite d’ailleurs pour le signaler : les forums fonctionnent toujours en 2021. Les annuaires beaucoup moins même si je vous recommande de vous inscrire à quelques annuaires si vous en trouvez qui sont bien thématisés et pas des fermes à liens fourre-tout.

Lorsque vous trouvez des forums intéressants sur votre thématique pour lesquels les liens sont en dofollow alors n’hésitez pas à prendre un peu de temps pour vous impliquer dans la communauté afin, à termes, d’insérer votre lien.

Voici mes recommandations pour réussir à placer un lien sur les forums :

  1. Prenez le temps de créer un compte crédible (avec avatar etc.)
  2. Faites l’effort de vous présenter
  3. Commencez par poster sur des sujets qui vous intéressent histoire d’ajouter un peu de valeur au débat
  4. Attendez quelques jours puis éditez l’un de vos derniers message pour y ajouter votre lien ! Le lien doit avoir du contenu pertinent
  5. Si vraiment la modération est forte sur le forum, insérez votre lien sur un smiley ou soyez très patients (plusieurs semaines) avant votre modification

Pour les sites de contenus voici mes recommandations sur la méthodologie et astuces à suivre:

  1. Si vous arrivez sur un site qui manifestement est qualitatif et que vous êtes certain qu’il accepte les articles invités (par exemple car vous avez vu un de vos concurrents poster là bas) alors prenez le temps de comprendre de quoi le site parle afin d’arriver directement avec un sujet pertinent à proposer. Cette approche à le double avantage de montrer au webmaster que vous avez pris le temps de lire son site mais aussi de l’intéresser en lui proposant directement de la valeur.
  2. Pour insérer votre lien de façon naturel dans un de vos articles vous avez toujours la possibilité d’écrire dans l’intro quelque chose comme « un article écrit en collaboration avec Boris du site level up digital. »
  3. Soyez méthodique et notez progressivement les sites que vous avez contacté ainsi que les mots que vous avez exploité.
  4. N’hésitez pas à relancer les webmaster des sites qui vous intéressaient plus que les autres.
  5. Si vous ne trouvez pas de formulaire de contact penser à regarder le whois d’un site ou les mentions légales ou vous trouverez un contact email généralement. J’ai souvent pu discuter avec des webmaster par ce biais. Une autre méthodologie est de prendre contact avec un webmaster via linkedin après avoir vu son nom et prénom sur son site.

Voilà vous avez maintenant toutes les armes pour travailler votre site en SEO. Il ne vous reste plus qu’à y mettre de l’huile de coude !

Enfin en bonus je vous propose un article avec une ressource pour suivre votre activité de liens.

👉 A lire : Comment suivre son netlinking (modèle reporting offert)

Questions régulièrement posées sur le référencement naturel gratuit

Comment optimiser son référencement naturel gratuitement ?

Améliorer son référencement naturel gratuitement se fait en trois étapes. Premièrement améliorer la qualité technique de votre site. Ensuite travailler la qualité du contenu de vos différentes pages et enfin travailler a la popularité. Appellé aussi netlinking. C'est la partie la plus complexe à obtenir gratuitement mais c'est tout à fait réalisable et nous vous expliquons comment le faire dans notre guide.

Quels outils de référencement naturel gratuit utiliser ?

Vous pouvez utiliser la suite d'outils fournis par Google dans un premier temps, c'est à dire la google search console ainsi que google analytics. Vous pouvez ensuite utiliser un certains nombres de services en lignes qui proposent des statistiques gratuitemement (explorer de majestic, preview de ubbersuggest) ou des logiciels tel que Screamingfrog.

Comment concevoir une landing page ?

Il existe de nombreux services pour générer des landing page à partir de templates éprouvées (tel que unbounce ou autre) que je vous recommande si vous êtes débutants. Sinon wordpress et une extension pour avoir un builder est indiqué. Pour créer la maquette vous pouvez utiliser l'excellent outil gratuit Figma.

Boris Rieunier

Co-Fondateur de Level Up Digital

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.